Atouts économiques

- en terre-paille tous les éléments de construction hormis les fondations peuvent être réalisés avec la même technique et avec le même matériau: murs et cloisons, planchers et isolation de toiture

- les éléments en terre-paille peuvent être facilement enduits, recouverts ou associés à une isolation supplémentaire ; la surface poreuse ouverte convient à tous les types d’enduit

- Une structure bois pourvue d’une bonne isolation et d’une masse de terre suffisante utilise moins de surface au sol qu’une maçonnerie conventionnelle avec isolation rapportée

- le remplissage des murs par compactage se fait sans joint ni rupture et n’occasionne ni découpes, ni chutes

- le remplissage recouvert d’un enduit est étanche à l’air. Les pare vapeur employés dans la construction en bois et sujets aux défauts de mise en œuvre sont superflus ; L’installation électrique en est facilitée

- le bois et la paille noyés dans la terre sont protégés du pourrissement

- le coût global des matériaux est faible ; les besoins en quantité d’argile sont réduits de moitié par rapport aux techniques de construction en terre massive, de sorte que même avec un transport sur le chantier, cette technique reste économique

- en employant quelques machines, la construction en terre-paille est concurrentielle à toute autre technique de construction pour les entreprises.

- la technique s’apprend facilement et se prête parfaitement à l’auto-construction ; elle ne requiert que des outils simples et couramment utilisés

- la construction en terre-paille est comparable en coût à la construction en paille ou la construction en chaux-chanvre banché. A la différence des systèmes constructifs industriels utilisés en construction bois actuellement moins élevé, ce coût intègre les enjeux environnementaux ( prix de l’énergie) et sociaux actuels ( prix de la main d’œuvre).